Accueil Non classé distinguer covid grippe et rhume

distinguer covid grippe et rhume

0
0
62

 COVID-19, GRIPPE, RHUME: QUELLES DIFFÉRENCES ENTRE LES SYMPTÔMES?

Louis Tanca
Le 02/10/2020 à 18:05
Une prise de température (photo d'illustration).
Une prise de température (photo d’illustration). - Bertrand GUAY

Alors que le coronavirus circule activement en France, le pays va bientôt devoir composer avec la grippe. Deux virus dont les symptômes sont parfois proches d’un simple rhume.

Covid-19, rhume et bientôt grippe: difficile de s’y retrouver entre toutes ces pathologies aux symptômes parfois proches. Pour y voir plus clair, nous avons dressé un tableau listant les différents symptômes de chaque maladie.

Pour le réaliser, nous nous sommes fondés sur plusieurs études internationales, notamment celles de l’ECDC (Union Européenne), de la CDC (États-Unis), de la NHS (Royaume-Uni), de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ou encore de l’assurance santé française, Ameli. Des informations validé par la Direction générale de la Santé.

Voici un tableau qui doit vous permettre de distinguer lse symptômes, souvent semblables, de trois pathologies différentes. S’il ne s’affiche pas correctement sur votre navigateur, cliquez ici.

distinguer covid grippe et rhume

A la moindre hésitation, il faut consulter un médecin

En cas de doute cependant, seul un test de dépistage Covid peut trancher, rappelle le Dr Serge Smadja, de SOS Médecins, à l’AFP:

Quand on a toux, fièvre, mal de gorge, des signes respiratoires, il vaut mieux consulter pour que le médecin, au moindre doute, fasse faire un test PCR et qu’on puisse s’isoler en cas de positivité.

Il faut également rappeler qu’il est possible d’être atteint par plusieurs infections en même temps. Et que de nombreux cas de Covid-19 sont asymptômatiques. Dans tous les cas, consulter un médecin est indispensable pour avoir un diagnotique clair et fiable.

Louis Tanca
Covid-19 : faut-il se faire vacciner contre la grippe ?

AFP, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 12h11

Covid-19, mais aussi rhume, petite toux, gastro et bientôt grippe et bronchiolite… Il est difficile de s’y retrouver dans le « fatras d’infections » qui se répandent avec la saison froide, et dont les symptômes parfois proches compliquent la tâche des médecins.

 

- Des symptômes proches

Toux, nez qui coule, fièvre, maux de tête ou de gorge, diarrhée, fatigue… Ces symptômes peu spécifiques peuvent se manifester lors de rhume, de grippe ou de Covid. Et en cas de doute, seul le test de diagnostic virologique Covid peut trancher. 

« Quand on a toux, fièvre, mal de gorge, des signes respiratoires, il vaut mieux consulter pour que le médecin, au moindre doute, fasse faire un test PCR et qu’on puisse isoler en cas de positivité », conseille le Dr Serge Smadja, de SOS Médecins. 

Si on n’a pas de fièvre, cela plaide plutôt en faveur du rhume (et s’il y a de la fièvre en cas de rhume, elle dure généralement peu de temps). Mais il y a des Covid sans fièvre.

Pour l’hypothèse grippe, il y a un signe évocateur, au-delà d’éventuels signes classiques (maux de tête, toux sèche, fatigue, courbatures, frissons): le « V grippal », avec une forte fièvre (39 à 40°C) d’apparition brutale, suivie d’une baisse vers le 4e jour, qui remonte ensuite très haut pendant un à trois jours. Tout en sachant que la double contamination existe: grippe et Covid.

Une étude américaine, parue début septembre dans la revue Jama, a comparé les symptômes d’enfants hospitalisés pour grippe ou Covid. De la fièvre, de la diarrhée ou des vomissements, des maux de tête, des courbatures, des douleurs thoraciques au moment du diagnostic étaient plus fréquemment signalés dans le cas de Covid. 

Toux, fatigue, gêne respiratoire, sans fièvre, peuvent par ailleurs être la marque d’un asthme.

Enfin, les lésions cutanées (pseudo engelures, éruption…) peuvent être un indice de Covid.

Lavage fréquent des mains, port du masque, distanciation physique, aération des locaux: les mesures préconisées pour le Covid le sont aussi pour d’autres infections saisonnières (gastro, grippe…). 

 

- La diarrhée: Covid ou gastro?

La diarrhée est rare en cas de grippe ou de rhume, même si elle s’observe plus dans la grippe chez l’enfant. En revanche, cela peut être un signe de Covid.

15 à 30% des d’enfants hospitalisés ou vus en consultation pour Covid-19 ont des signes digestifs, dont la diarrhée, d’où la difficulté de faire la distinction avec une gastro due à un rotavirus, selon l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA).

- Perte d’odorat: flairez le Covid

Une modification du goût et de l’odorat est évocatrice de Covid, mais « cela ne suffit pas » toujours, selon la pédiatre Fabienne Kochert, de l’AFPA. Car on peut aussi l’observer lors de rhumes ou de grippes.

Selon une étude européenne parue dans la revue Rhinology, l’altération serait plus prononcée lors du Covid qu’avec un rhume, en touchant principalement l’amer mais aussi le sucré. 

Un rhume avec le nez qui coule peut entraîner une perte d’odorat et de goût légère due au nez encombré, alors qu’une personne atteinte du Covid-19 n’a pas ou rarement le nez bouché, expliquent les médecins.

 

- L’oeil sur les enfants

Les études montrent que les enfants sont très peu susceptibles d’avoir des formes graves de Covid et que s’ils l’attrapent, ils n’ont souvent pas de symptômes.

Pour le reste, « les moins de cinq ans font 5 à 8 fois plus de maladies en hiver que les adultes et les plus grands », remarque la Dr Kochert, en évoquant le « fatras d’infections » qui sévissent généralement à la saison froide.

En plus des virus de la grippe et du rotavirus responsable de vagues de « gastro », d’autres circulent en hiver, comme ceux du rhume (adénovirus, rhinovirus, les quatre autres coronavirus réputés bénins…) ou celui le plus souvent responsable de la bronchiolite, le virus respiratoire syncytial (VRS). Ce dernier touche chaque hiver en France 30% des nourrissons de moins de deux ans.

 

- Des vaccinations par précaution

Les autorités de divers pays recommandent spécialement le vaccin contre la grippe dans ce contexte de Covid. 

Aux États-Unis, cette vaccination, d’habitude recommandée aussi pour les enfants,  »est plus importante que jamais en raison d’une co-existence de la grippe et du SARS-CoV-2″, selon l’Académie américaine de pédiatrie (AAP). 

En France, l’Académie de médecine a recommandé de renforcer la vaccination contre la grippe (personnes âgées ou fragiles en raison d’autres pathologies, femmes enceintes…).

Comme la Société française de pédiatrie (SFP), elle propose aussi de généraliser la vaccination des petits nourrissons contre le rotavirus, responsable de vagues de gastro-entérites. Quinze pays européens recommandent déjà ce vaccin en routine, dont six des sept pays limitrophes de la France, notent ces pédiatres.

Grippe, rhume, Covid-19: quelles différences entre les symptômes?

Le grand retour des viroses ordinaires de l’hiver risque de semer la confusion chez les patients et de compliquer la tâche des médecins.

Publié le 27 septembre 2020 à 20:57, mis à jour le 30 septembre 2020 à 16:11
Il va désormais falloir être vigilant et se poser inlassablement cette même question : est-ce le Covid-19? 

L’hiver approche et, avec lui, son habituel lot de virus et autres petits maux pas toujours identifiés. À la différence que cette année les viroses ordinaires vont s’ajouter à l’épidémie de Sars-CoV-2, ce qui va rendre les choses plus complexes. Là où un mal de gorge, un peu de fièvre et un nez qui coule ne suscitent habituellement pas d’inquiétude et n’empêchent pas de continuer à vivre normalement, il va désormais falloir être vigilant et se poser inlassablement cette même question : est-ce le Covid-19, la grippe, un rhume?

Le problème est que, sauf à faire un test de dépistage – ce qui n’est pas forcément évident compte tenu des délais actuels pour obtenir un rendez-vous et/ou le résultat -, il n’existe aucun moyen, en particulier dans les formes légères de la maladie, de discriminer cette infection d’un rhume banal ou d’une grippe. «En termes de signes cliniques, il n’y a pas de grande différence», confirme le Dr Matthieu Calafiore, médecin généraliste et maître de conférences à l’université de Lille. «Les prochains mois vont être compliquésIl faut espérer que les gestes barrières et le lavage des mains freinent les épidémies habituelles car nous sommes seulement en septembre et les cabinets de médecine générale tournent déjà à plein régime.»

On peut avoir le Covid sans pour autant avoir de la fièvre.

Dr Calafiore

Fièvre, toux, nez qui coule, maux de tête ou de gorge, fatigue… Ces symptômes peuvent aussi bien se manifester en cas de Covid-19, que de grippe ou de rhume. À la différence que certains de ces signes surviennent plus ou moins fréquemment selon la maladie, comme le résume l’agence sanitaire australienne. Par exemple, l’absence de fièvre fait plutôt pencher le diagnostic en faveur d’un rhume. Mais cet indice est loin d’être infaillible. «On peut avoir le Covid sans pour autant avoir de la fièvre», prévient le Dr Calafiore. Et il est inversement possible d’avoir de la fièvre en cas de rhume. «Dans ce cas, elle dure généralement peu de temps, moins de 24 heures», précise le médecin.

Respiration difficile? Douleurs musculaires?

Une respiration difficile? Des douleurs musculaires ou une diarrhée? La présence de ces symptômes (en plus de ceux énoncés plus haut) oriente d’emblée vers un Covid ou une grippe. «Dans un rhume, il n’y a généralement pas de retentissement sur les bronches», indique Matthieu Calafiore. En revanche, des éternuements sont plutôt la signature d’un rhume. «Les maux de tête semblent un peu plus fréquents chez les personnes atteintes de Covid, ajoute le médecin. Mais le symptôme qui distingue sans doute le mieux le Covid du rhume et de la grippe est l’anosmie (perte de l’odorat, NDLR)

L’évolution de la fièvre doit également être surveillée. «La grippe donne plus facilement une forte fièvre avec un schéma typique : de la fièvre à 40 degrés pendant trois jours, suivis par une baisse d’une journée, puis une remontée de trois jours à 40 degrés», explique le Dr Calafiore.

Quoi qu’il en soit, ces indices ne permettent en aucun cas de poser un diagnostic. Cela ne changera pas votre prise en charge : pour le moment, quelle que soit la maladie, ce sont les symptômes que l’on traite (faire tomber la fièvre si elle est gênante, lutter contre les maux de tête et de gorge avec un antalgique, se moucher régulièrement et se nettoyer le nez, etc.).

 

Vaccination contre la grippe recommandée

Mais pour lutter contre l’épidémie, «jusqu’à preuve du contraire, il faut considérer par défaut que l’on est potentiellement infecté par le Covid si l’on présente l’un ou l’autre de ces symptômes, met en garde le Dr Calafiore. Au premier signe évoquant une infection virale, il faut s’isoler, consulter son médecin en présentiel ou en téléconsultation afin de faire le point et éventuellement se faire tester. Se dire que ce n’est pas grave et continuer à vivre normalement, c’est prendre le risque de propager le virus.» Bref, l’hiver sera long…

Cette année, la vaccination contre la grippe est du coup particulièrement recommandée«Ce n’est pas une protection infaillible: dans le meilleur des cas, cela marche à 60 %, ce qui signifie que si vous êtes vacciné et que vous croisez le virus de la grippe, vous avez 6 chances sur 10 de ne pas développer l’infection. Mais cela permet de mettre plus de chances de son côté», indique le médecin. Cela vous évitera non seulement des jours difficiles, mais aussi l’inquiétude et l’attente du résultat du test. Même en cas de grippe, vous isoler le temps des symptômes sera par ailleurs utile pour ne pas participer à propager une maladie qui sait elle aussi se montrer dangereuse.

Charger d'autres articles liés
  • l’eau un enjeu vital …

    La sécheresse menace déjà dans le Rhône et à Lyon : les nappes phréatiques à un niveau trè…
  • Les paradis perdus

    Dans ma veste de soie rose Je déambule morose Le crépuscule est grandiose Mais peut-être u…
  • urgence climatique

    Climat : cinq ans après l’Accord de Paris, l’ONU appelle le monde à «&nb…
Charger d'autres écrits par aurelienpastordiez
  • l’eau un enjeu vital …

    La sécheresse menace déjà dans le Rhône et à Lyon : les nappes phréatiques à un niveau trè…
  • Les paradis perdus

    Dans ma veste de soie rose Je déambule morose Le crépuscule est grandiose Mais peut-être u…
  • urgence climatique

    Climat : cinq ans après l’Accord de Paris, l’ONU appelle le monde à «&nb…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une nouvelle forêt aux portes de Paris …

Lorsque ce massif forestier aura atteint sa pleine maturité, vers 2050, il constituera un …