bienvenue à toi ... métal, vélo et forêt

"J’avais vu mourir trop de monde pendant cinq ans pour ne pas imaginer facilement la mort d’Elzéard Bouffier, d’autant que, lorsqu’on en a vingt, on considère les hommes de cinquante comme des vieillards à qui il ne reste plus qu’à mourir. Il n’était pas mort."

11 juin 2018 ~ 0 Commentaire

en Indonésie, un orang-outan sauvage tente de sauver sa forêt

par Camille Hazard

Un orang-outan s'en prend à un bulldozer qui déforeste un forêt à Bornéo, en Indonésie.
Un orang-outan s’en prend à un bulldozer qui déforeste un forêt à Bornéo, en Indonésie. DR

Une association de protection des animaux a dévoilé une terrible vidéo sur laquelle on peut voir un orang-outan s’en prendre à un bulldozer.

Les images sont alarmantes. L’association International Animal Rescue (IAR) a publié une vidéo mardi sur laquelle on peut voir trois hommes abattre un arbre dans une forêt à Bornéo, en Indonésie. Sur la branche fraichement couchée au sol par un bulldozer, un orang-outan fonce vers la machine pour lui infliger un coup de patte avant de redescendre au sol. Par ce geste, on comprend que l’animal en veut à l’engin qui est en train de détruire son habitat.

150 000 orangs-outans tués à Bornéo depuis 1999

Publiée sur Twitter à l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, la vidéo avait pour but de sensibiliser les internautes au triste sort que subissent les primates en Indonésie. Sur les îles de Sumatra et de Bornéo, ils sont une espèce en «danger critique» et proche de l’extinction, d’après la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). «Cette séquence montre l’impact dévastateur de la déforestation sur l’habitat précieux de l’orang-outan», écrit l’IAR, avant de proposer aux internautes de faire un don de 6 euros pour replanter des arbres sur l’île. Les orangs-outans sont en effet victimes d’une agriculture intensive et non durable.

 

Selon une étude publiée en février dans le journal Current Biology, la population d’orangs-outans de Bornéo a diminué de moitié depuis 1999, avec la disparition de près de 150 000 singes, un phénomène largement dû à la déforestation. La chasse illégale des orangs-outans est également un facteur majeur de ce déclin.

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

Paix et Amour

Résultat de recherche d'images pour "peace and love"

Le monde doit prendre le chemin de la paix, de l’amour et de la fraternité.

« Ceux qui aiment la paix doivent apprendre à 
s’organiser aussi efficacement que ceux qui aiment la guerre. »

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

ces arbres qui nous soignent

En lien total avec la nature, le sylvothérapeute Nicolas Laurain nous invite à une thérapie par les arbres en forêt de Bellême (Orne). Bénéfique pour l’esprit et le corps.

Publié le 11 Mai 18 à 14:01
ces arbres qui nous soignent 25333-180509143232736-0-854x566
Le sylvothérapeute Nicolas Laurain nous invite à une thérapie par les arbres en forêt de Bellême.

Les yeux bandés, un mélange de feuilles et de branches sous nos pieds, les mains posées sur un arbre, on se laisse guider par la nature…

Reconnection au monde naturel

Une heure avant, en pleine forêt de Bellême, au carrefour des Sept-Bras à Sérigny, j’ai rencontré Nicolas Laurain, magnétiseur-sylvothérapeute en Eure-et-Loir. L’objectif : tester la sylvothérapie. Autrement dit, la thérapie par les arbres.

« Avec cette approche ludique au sein de la nature, j’accompagne les personnes à la reconnection au monde naturel et à leur être », m’explique-t-il.

En compagnie de trois autres personnes venues s’initier à cette pratique, je plonge dans la forêt, entouré par des arbres qui nous dominent. « Avec le stress quotidien, il est facile de se laisser entraîner loin de ses aspirations fondamentales », poursuit le spécialiste.

La sylvothérapie, c’est du sérieux. « Cela fait du bien de s’immerger dans la nature, dans la forêt, au contact de la végétation », souligne l’une des participantes. C’est déjà une valeur sûre. Preuve que la pratique ne peut qu’être bénéfique pour l’esprit et le corps.

DSC1794-854x566
Le sylvothérapeute nous invite à nous bander les yeux.

Sens en éveil

Après quelques minutes de marche, loin des sentiers battus, Nicolas Laurain arrête le groupe à un endroit spécifique. « Nous allons commencer par des exercices importants. D’abord avec les yeux. Vous allez faire des mouvements de droite à gauche avec vos yeux, puis de haut en bas. ». Tous mes sens sont en éveil : je sens les odeurs de la forêt, j’entends les cris des oiseaux, je savoure les couleurs du paysage.

« Nous allons poursuivre avec la respiration. Vous devez bien inspirer par le nez et tout expirer en faisant attention à ce qui vous entoure. » Ici, les « tracas » du quotidien sont balayés, « vous inspirez les soucis et les expirez par terre ».

Après la respiration, l’exercice est de se tapoter sur tout le corps. Après plusieurs minutes, les pratiquants repartent en marchant et en s’imprégnant toujours un peu plus de l’environnement. « Il est très important de s’ouvrir à la fois aux sons et aux odeurs. »

Bain de forêt

Nouvelle pause. Cette fois-ci, le sylvothérapeute nous invite à nous bander les yeux. D’un vert éclatant, notre vue se résume à un noir total. Guidés par Nicolas Laurain, nous avançons, masqués, en file indienne dans la forêt, faisant attention à nos pas.

Quelques dizaines de mètres plus loin, chacun notre tour, il nous emmène vers une destination inconnue. Une fois arrivé, je me rends compte qu’en tendant les bras, je suis devant un arbre.

La sensation est étrange puisque mes yeux ne voient toujours rien. On touche l’arbre sans savoir à quoi il ressemble. « Cela s’appelle le bain de forêt, explique l’Eurélien. On est en lien total avec l’arbre. Cette médecine préventive peut être une réponse à un stress trop important, à une baisse de tension. »

Câlin à l’arbre

Chaque ambiance s’adresse à un type de profil. « Nous utiliserons un cadre avec des conifères pour une personne ayant une baisse d’énergie. Un cadre avec des feuillus pour une personne hyperactive. »

L’idée ici est de faire un câlin à l’arbre, étant donné que celui-ci possède et diffuse de l’énergie.

Une fois la séance terminée, on est revitalisés par les bienfaits de la sylvothérapie.

DSC1843-854x566
J’ai testé pour vous…la sylvothérapie.

Comment joindre Nicolas Laurain ?

En forêt de Bellême et du Perche, Nicolas Laurain complète son accompagnement individuel par des stages de groupe en sylvothérapie. Il accompagne toute personne désireuse de retrouver son harmonie, sa douceur et sa force de vie.
Renseignements et inscriptions au 06 83 59 96 33 ; Facebook : nicolasmag

D’où vient la pratique ?

« Au Japon, la sylvothérapie est reconnue en tant que médecine préventive depuis 1982. On sait qu’un bain de forêt diminue la pression artérielle », explique Nicolas Laurain, magnétiseur-sylvothérapeute. La pratique jouit d’un statut officiel au Japon sous le nom local de « shinrin-yoku » ce qui se traduit par « bain de forêt ».
Comme il peut exister des bains de mer. Des études scientifiques récentes et sérieuses ont démontré les bienfaits sur la santé de simples promenades en forêt : accroissement de la « vigueur », diminution d’indicateurs de stress (anxiété, dépression, colère), renforcement de l’immunité… On voit donc que l’intelligence des arbres et leur pouvoir thérapeutique sont réels.

DSC1822-854x566
Au Japon, la sylvothérapie est reconnue en tant que médecine préventive depuis 1982.

Témoignages

« L’arbre m’a raconté une histoire. Il m’a raconté son histoire même si je ne le voyais pas, j’arrivais à le comprendre rien qu’en le touchant. Il m’a rassuré. »
« Je n’avais pas envie de retirer le foulard. Je voulais rester avec lui encore longtemps. Je me sentais très bien. »
« Comme une appréhension d’enlever mes mains de l’arbre et de retirer le foulard. Il y a une différence entre ce qu’on ressent et ce qu’on voit réellement. J’avais l’appréhension de gâcher le ressenti. »
« On est en totale osmose avec la nature. Le seul bruit que l’on perçoit est celui des êtres qui vivent dans la forêt. Le calme qui règne est apaisant. On peut se reconstruire et balayer les pensées négatives de son esprit. »

 

hugo deshors

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

reforestACTION

Du 28 mai au 27 juillet 2018, Reforest’Action lance avec le soutien d’acteurs de la forêt et de la filière bois l’appel à projets national « 1 million d’arbres pour nos forêts ». Objectif : identifier des projets partout en France pour planter un million d’arbres à l’automne-hiver 2018-2019. Porteurs de projets de tout l’Hexagone, candidatez pour obtenir nos financements. Annonce des lauréats le 18 septembre prochain !

un million arbres France appel projets

L’APPEL

Les forêts françaises sont le patrimoine environnemental de nos régions : elles sont le premier puits de carbone terrestre, un vivier de 440 000 emplois pour la filière bois et également le principal foyer de biodiversité du pays. Pourtant, on plante aujourd’hui 2 fois moins d’arbres en forêt qu’en 1990. Pour adapter nos forêts au changement climatique, préserver leur biodiversité et alimenter durablement la filière bois, plantons !  Dans ce contexte, Reforest’Action lance en 2018 l’Appel « 1 million d’arbres pour nos forêts », soutenu par des acteurs majeurs de la forêt et de la filière bois françaises.

Porteurs de projets du 28 mai au 27 juillet, déposez vos dossiers pour tenter d’obtenir nos financements. Cet appel à projets est le vôtre, profitez-en !

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

Vacances

CÔTE-D’OR – ENVIRONNEMENT     Semur-en-Auxois : critiqué pour avoir coupé des arbres, l’ONF répond

 

Cyril Bigarne répond aux promeneurs et aux automobilistes qui s’interrogent sur la présence de tas de bois le long de la RD 103 F.  Photo N. B.Cyril Bigarne répond aux promeneurs et aux automobilistes qui s’interrogent sur la présence de tas de bois le long de la RD 103 F. Photo N. B.

L’Office national des forêts apporte des explications à sa récente exploitation d’une forêt communale de Semur-en-Auxois, située en bordure du lac de Pont. Celle-ci a suscité l’inquiétude de certains promeneurs.

Les 25 hectares de bois sont plantés sur la commune de Pont-et-Massène. Plus précisément entre la RD 103 F, qui mène à Allerey, un hameau de Flée, et le lac de Pont. Ils appartiennent depuis les années 2000 à la commune de Semur-en-Auxois. Son exploitation est gérée par l’Office national des forêts (ONF), désigné par l’État pour être l’unique garant des forêts communales. Au quotidien, les forestiers veillent donc à « l’entretien, au développement et au renouvellement des forêts publiques ».

Et ce serait un champ de bataille qui ne serait pas du goût des promeneurs. 

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

M. Pascal Coste

Le politique qui a lancé l’abattage massif d’arbres en Corrèze va être décoré par l’État

 

Le secrétaire d’État à la Transition écologique Sébastien Lecornu remettra demain vendredi 25 mai la croix de Chevalier de l’Ordre national du mérite à M. Pascal Coste, président du conseil départemental de la Corrèze.

M. Coste avait pourtant lancé, à l’hiver 2017, une grande campagne d’élagage des arbres en bordure des routes départementales, menaçant de mettre en demeure les propriétaires ne faisant pas ces travaux dans les délais impartis. Reporterre vous avait raconté comment cette décision départementale a abouti à l’abattage massif des arbres en bordure des routes corréziennes.

La décoration du président du conseil départemental par un membre du gouvernement représentant l’écologie paraît donc contradictoire avec les effets de sa politique sur son territoire.

04 juin 2018 ~ 0 Commentaire

[SOCIAL TECH] FOREST, UNE APPLICATION MOBILE POUR PLANTER DES ARBRES

[SOCIAL TECH] FOREST, UNE APPLICATION MOBILE POUR PLANTER DES ARBRES

[SOCIAL TECH] Forest, une application mobile pour planter des arbres
Envie de souffler loin de votre portable tout en faisant un geste écologique ? L’application Forest repose sur une idée simple : vous demander de définir un laps de temps, de 10 à 120 minutes, sans toucher à votre smartphone pour permettre à un arbre de pousser. D’abord virtuel, ce geste permet désormais de participer à la plantation d’arbres, réels, cette fois.

 
Une façon originale de se déconnecter pour la bonne cause, tout en renouant avec l’environnement
Vous ne comptez plus les heures passés sur votre téléphone, happé par la lumière bleue et les dizaines de notifications quotidiennes ? L’application Forest vous propose une détox numérique tout en renouant avec des valeurs écologiques. SI vous respectez l’engagement du laps de temps sans toucher à votre portable, Forest fera pousser un arbre virtuel. Plus vous choisirez des périodes longues, plus vous aurez d’arbres et d’argent virtuel, pour acheter de nouvelles espèces.
L’application participe à la reforestation de certaines régions du monde
Mais ce n’est pas tout, la version payante vous propose d’utiliser votre monnaie virtuelle pour la transformer en dons afin de permettre la plantation de nouveaux arbres. Vous pouvez également conserver votre jardin sur la durée afin de l’agrandir à l’infini.
 

De nombreuses applications voient le jour pour permettre aux utilisateurs d’aider les associations
Parmi celles-ci, WalkUnited, une appli gratuite vous permet de convertir les pas pour les changer en dons caritatifs. Là aussi WalkUnited vous fait déconnecter du portable pour marcher ou courir dans le but d’aider des associations !

 

Camille Porquet pour Carenews INFO

 

17 mai 2018 ~ 0 Commentaire

l’astéroïde 2010 WC9

Un astéroïde de la taille de l’Arc de Triomphe va frôler la Terre mardi

Disparu des radars peu après sa découverte en 2010, il vient d’être retrouvé par hasard le 8 mai, alors qu’il s’apprête à effectuer l’un des plus proches passages de la Terre pour un objet de cette taille.

La météorite de Tcheliabinsk ne mesurait pas plus d’une vingtaine de mètres lorsqu’elle est rentrée dans l’atmosphère au-dessus de la Russie en février 2013. La simple désintégration du bolide en altitude avait néanmoins suffi à souffler des milliers de fenêtres dans plusieurs communes de l’Oural, blessant plus de 1500 personnes. Imaginez alors les dégâts que pourrait faire un astéroïde de la taille de l’Arc de Triomphe lancé à plus de 45.000 km/h, s’il tombait sur Paris par exemple? La puissance de l’explosion équivaudrait à des centaines, voire des milliers de fois la bombe atomique d’Hiroshima…

Un astéroïde de la taille de l'Arc de Triomphe va frôler la Terre mardi

 

Rassurez-vous, l’astéroïde 2010 WC9 dont il est question ici ne va pas tomber sur Terre. Mais il ne s’en faudra pas de beaucoup, à l’échelle de l’univers. Ce caillou, dont la taille pourrait être comprise entre 60 et 130 mètres, va passer à 200.000 km environ, soit une distance inférieure de moitié à celle qui nous sépare de la Lune.

Découvert le 30 novembre 2010 par le Catalina Sky Survey, en Arizona, spécialisé dans la détection de ce type d’objets, il avait disparu des radars au bout de dix jours, au fur et à mesure qu’il s’éloignait et devenait trop peu lumineux pour être observé. Les mesures effectuées à l’époque n’avaient pas permis de déterminer assez finement son orbite pour anticiper son retour.

L’astéroïde n’a été redécouvert que le 8 mai par différents programmes d’observations. Soit quelques jours seulement avant son passage au plus près de la Terre dans la nuit de mardi à mercredi (0h05). Cela fait plus de 300 ans qu’il n’est pas passé aussi près de nous, d’après les logiciels de calcul du Jet Propulsion Laboratory, selon le site Earthsky.org.

 

Cet astéroïde est trop petit pour être visible à l’œil nu, mais on peut néanmoins déjà le voir sur une vidéo réalisée par les Observatoires de Northolt Branch, situés à Londres. Les astronomes proposent de le regarder une nouvelle fois, en direct, ce lundi soir, vers minuit, si les conditions météorologiques sont favorables.

Il n’est pas rare que des objets passent aussi près de la Terre: 60 connus en 2016, 56 en 2017, 33 en 2018… C’est néanmoins l’un des plus proches passages enregistrés pour un objet aussi gros. Coïncidence, ce «frôlement» intervient un mois jour pour jour après 2018 GE3, un astéroïde de taille similaire passé à une distance similaire, faisant probablement de ces deux objets les plus gros à nous avoir frôlés d’aussi près dans l’histoire récente.

Ce qui n’est pas très rassurant, c’est que là encore, personne n’avait pu anticiper son arrivée: il n’avait été découvert que la veille de son passage par le Catalina Sky Survey. Un délai bien trop court pour anticiper ou empêcher la catastrophe qu’il aurait provoqué en tombant sur Terre.

 

» LIRE AUSSI - Et si un astéroïde tombait sur Paris? Les scénarios catastrophes

» LIRE AUSSI - Astéroïdes: cette menace à laquelle la Terre doit se préparer

 

L’astéroïde WC9 est passé tranquillement près de la Terre cette nuit

par 16 mai 2018, 11 h 57 min

l'astéroïde 2010 WC9 capture-2018-05-16-%C3%A0-12.04.21-758x430

Découvert en 2010 et perdu de vue depuis, l’astéroïde 2010 WC9, de la taille de la Statue de la Liberté, est repassé tranquillement cette nuit près de la Terre, à une distance équivalente à la moitié de celle séparant notre planète de la lune.

Dans la nuit de mardi à mercredi, l’astéroïde surnommé WC9 s’est rapproché de notre planète plus qu’aucun astéroïde de sa taille au cours des 100 dernières années, à une distance d’environ 203 000 kilomètres. Sa taille est estimée  entre 50 et 120 mètres de large. Son passage à 00h05 heure française, n’était pas observable à l’œil nu. En attendant, l’observatoire de Northolt Branch, situé à Londres a publié sur Twitter les premières images de l’astéroïde dans sa phase d’approche.

Fort heureusement, l’objet ne présentait donc aucun danger pour notre planète. Paul Chodas, directeur du Centre d’étude des objets géocroiseurs au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, s’est dit en revanche « très surpris » lorsque les astronomes ont repéré l’astéroïde la semaine dernière. Le cas de la WC9 montre en effet que la simple détection d’un nouvel astéroïde n’est pas suffisante pour déterminer si elle représentera une menace pour la Terre.

La proximité de l’astéroïde aura en revanche donné aux scientifiques une occasion unique d’obtenir plus de données sur les propriétés physiques de celui-ci, comme sa taille, sa vitesse de rotation et sa composition. Les chercheurs restent par ailleurs à pied d’œuvre pour surveiller les astéroïdes – ou objets proches de la Terre (NEO) – qui pourraient constituer une menace pour notre planète dans les prochaines années.

Selon les meilleures estimations, l’énorme astéroïde Bennu aurait environ 1 chance sur 2 700 de heurter la Terre au cours du 22e siècle (en 2135). Si minces que soient ces probabilités, des plans sont déjà en cours pour tenter de faire dévier l’objet, si jamais il venait à trop se rapprocher. L’idée serait alors de faire exploser une bombe nucléaire à une certaine distance de l’astéroïde, et non au cœur de celui-ci. En inondant l’un des côtés de Bennu de rayons X, une partie de l’astéroïde serait alors vaporisée.

 

 

17 mai 2018 ~ 0 Commentaire

l’effet nefaste de la climatisation …

La climatisation est en train de devenir un fléau pour le climat

La climatisation est en train de devenir un fléau pour le climat

Ces trente prochaines années, il pourrait se vendre en moyenne quatre climatiseurs par seconde, selon l’Agence internationale de l’énergie. Cela représente une consommation d’électricité considérable.

L’été arrive doucement et à n’en pas douter, cette année encore, plusieurs journées de canicule devraient nous faire transpirer (la France a connu quatre épisodes caniculaires en 2017). Dans les grandes villes, les commerçants et certains particuliers ont trouvé la parade avec l’installation de climatiseurs plus ou moins bon marché. Dans la pièce la chaleur diminue et devient presque agréable (si on fait abstraction du bruit). Mais de l’autre côté du tuyau la machine recrache un air brûlant, rajoutant de la chaleur à la chaleur sur les trottoirs suffocants de nos villes. On estime qu’à Paris ces rejets contribuent à faire augmenter la température entre 0.25 et 2°C d’après le rapport Climat urbain et climatisation publié par le CNRS en 2010.

En plus d’augmenter la température localement, la généralisation de la climatisation à travers le monde pourrait avoir de graves conséquences sur l’environnement et le climat d’après l’Agence internationale de l’énergie (AIE). L’agence publie ce mardi un long rapport dans lequel elle met en garde contre un «cold crunch» (un choc du froid) imminent. Elle prône notamment l’utilisation d’appareils moins gourmands en énergie.

70% de la consommation est concentrée dans trois pays

Ces trente prochaines années, il pourrait se vendre en moyenne jusqu’à quatre climatiseurs par seconde! Le nombre de climatiseurs devrait ainsi atteindre 5,6 milliards d’ici à 2050, contre 1,6 milliard aujourd’hui. «Sans intervention, la demande énergétique des climatiseurs va plus que tripler d’ici à 2050 et équivaudra à la demande en électricité actuelle de la Chine», souligne Fatih Birol, le directeur exécutif de l’agence, dans son introduction à un rapport consacré au sujet.

Les climatiseurs et les ventilateurs représentent déjà près de 20% de l’électricité totale consommée dans les bâtiments à l’heure actuelle. Trois pays concentrent, pour l’instant, près de 70% de la consommation totale: les États-Unis, le Japon et la Chine. Consommation qui ne peut que progresser, avec le développement économique et démographique de pays chauds et très peuplés comme l’Inde ou le Brésil.

L’accès généralisé à un air tempéré «aura un impact significatif sur la demande énergétique globale des pays concernés, mettant la pression sur les réseaux électriques et faisant augmenter les émissions (de gaz à effets de serre) locales et mondiales», met en garde le rapport.

Développer des climatiseurs plus efficaces en termes de consommation d’énergie

Pour l’AIE, la mesure la plus urgente et la plus facile à mettre en œuvre consiste à s’assurer que tous les nouveaux climatiseurs soient beaucoup plus efficaces en termes de consommation d’énergie. Cela pourrait diviser par deux la croissance des besoins énergétiques liés à l’air conditionné.

Les appareils ne se valent en effet pas tous: ceux vendus au Japon et dans l’Union européenne aujourd’hui s’avèrent ainsi 25% plus efficaces en moyenne que ceux commercialisés aux États-Unis et en Chine. En France l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie a récompensé en 2015 plusieurs projets prônant une «climatisation du futur» afin de faire émerger des solutions de climatisation économes en énergie et qui utilisent des fluides à faible impact de réchauffement global . Les sept lauréats viennent tout juste d’être passés en revue.

En améliorant l’efficacité énergétique des bâtiments, il serait même possible de stabiliser la demande énergétique mondiale pour les besoins en climatisation sans limiter l’accès des pays émergents à ce confort.

17 mai 2018 ~ 0 Commentaire

machettes

Résultat de recherche d'images pour "machete kills"

la belle collection !

;-)

L'amour toujours l... |
Maviedefille12 |
Meryemdogan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Astuces 01
| Envacancesenfamille
| Culture Sud